Quelles sont les origines du tango ?

Publié le : 29 décembre 20214 mins de lecture

Le tango a su s’imposer comme un aspect prestigieux. Il jouit actuellement auprès d’un large public d’une réputation internationale que personne ne peut secouer, au point d’avoir gagné sa place jusque dans le jazz et aussi la musique classique. Néanmoins, rien n’était acquis d’avance dans cette modeste danse populaire, qui a subitement jailli, près du Río de Plata, d’un incroyable métissage culturel.

Les origines du tango

Le tango est apparu à la fin du XIXe siècle, dans la région du Rio de La Plata. Depuis, il est classé parmi les danses de salon, il s’est toutefois développé bien loin des salles et palais feutrés. Le tango a émergé depuis les faubourgs populaires de Buenos Aires, sur les conventillos où s’empile à la fin du XIXe siècle la population pauvre d’Argentine. Sur les ports et Barrois, vous pouvez trouver également des descendants d’esclaves, des vieux paysans marginalisés de la seconde révolution industrielle, et un fort nombre de travailleurs immigrés européens venus chercher leur chance dans ce nouveau paradis argentin.

Une danse pour les mauvais garçons

Sur ces secteurs de la capitale, les voyous ou chefs de bandes font la loi tout en dansant le tango. Leurs pas et gestes ne ressemblent toutefois pas même à ceux que vous connaissez aujourd’hui. Ils sont plus agiles, plus suggestifs, puisque ce tango des provenances est un tango canyengue, un tango chenapan exécuté dans les bordels ou fêtes de rue par les mauvais garçons. Petit à petit la fièvre du tango infecte toute la ville, tout le monde le danse dans les bals, les cabarets, et les premiers Orquestas típicas se composent. Au commencement du XXe siècle émergent ainsi ce qui est appelé la Guarda Vieja, instrumentiste de la première heure, ceux qui vont systématiser la musique et la danse et se faire défenseurs de la tradition.

La première musique et danse de tango à Paris

Car il est dansé par les travailleurs et les marins, le tango voyage. Il parcourt l’océan Atlantique pour s’installer sur les cabarets et bordels des ports en Europe. Cette danse évocatrice va même jusqu’à s’installer chez les beaux salons parisiens. Sur la capitale française, en commencement du XXe siècle, c’est la belle ère, les bourgeois adorent les divertissements coquins ou exotiques. Adopté avec la jeunesse des beaux endroits parisiens, le tango abandonne quelque peu de son aspect scandaleux, et ce succès futile lui ouvre une nouvelle période, cette fois-ci, d’un art choisi partout et par tous, d’une danse de salon.

Le tango est devenu l’une des danses du salon les plus populaires de ce jour. Il est donc né à la fin du XIXe siècle, sur la région du Rio de La Plata en Argentine. Ce sont les mauvais garçons qui le jouent avant. Après, il s’est propagé dans le monde entier.

Qu’est-ce que l’Urban Kiz, nouvelle variante de la kizomba ?
Pourquoi la kizomba est-elle appelée le tango africain ?

Plan du site